accueil
Bonifacio et la région
Informations pratiques
Vie chrétienne
Les Sacrements
contacts
La Corse ne se met à genoux devant personne, sauf Dieu. accueil Bonifacio et la région présentation, les églises, cartes et vues aériennes • Informations pratiques programme hebdomadaire, contact et permanences • Vie chrétienne bulletin inter-paroissial programme des offices, fêtes et cérémonies • Les Sacrements la catéchèse contacts Secteur pastoral de Bonifacio Corse du Sud web : bonifacio.laparoisse.fr : bonifacio -at- laparoisse.fr 8 rue du Cardinal Zigliara, 20169 BONIFACIO tél. - fax : 04.95.73.01.33
programme hebdomadaire
20 - 27 Octobre 2013
Inscription catéchisme
faire un DON
notes - livre d'or
plan du site
mentions légales
• programme hebdomadaire • Bulletin Inter Paroissial 20 - 27 Octobre 2013 Inscription catéchisme photos chants religieux • faire un DON • - livre d'or • plan du site • mentions légales
plan du site Les Sacrements : Le Baptême La Confirmation L'Eucharistie La Réconciliation Le Sacrement des malades L'Ordre Le Mariage     (titres des images : précédent ; suivant ; usage au clavier : flèche gauche et flèche droite ; précédent ; suivant ; usage au clavier : flèche gauche et flèche droite)
» plan du site » Les Sacrements : Le Baptême • La Confirmation • L'Eucharistie • La Réconciliation • Le Sacrement des malades • L'Ordre • Le Mariage Le Sacrement des malades La maladie et la souffrance sont toujours été parmi les problèmes les plus graves qui éprouvent la vie humaine. Dans la maladie, l'homme fait l'expérience de son impuissance, de ses limites et de sa finitude. Toute maladie peut nous faire entrevoir la mort. La maladie peut conduire à l'angoisse, au repliement sur soi, parfois même au désespoir et à la révolte contre Dieu. Elle peut aussi rendre la personne plus mûre, l'aider à discerner dans sa vie ce qui n'est pas essentiel pour se tourner vers ce qui l'est. Très souvent, la maladie provoque une recherche de Dieu, un retour à Lui. L'Eglise connaît un rite propre en faveur des malades, attesté par Saint Jacques : Quelqu'un parmi vous est malade ? Qu'il appelle les prêtres de l'Eglise, et qu'ils prient sur lui, après l'avoir oint d'huile au nom du Seigneur. La prière de la foi sauvera le patient, et le Seigneur le relèvera. S'il a commis des péchés, ils lui seront remis. La Tradition a reconnu dans ce rite un des sept sacrements de l'Eglise. L'onction des malades n'est pas seulement le sacrement de ceux qui se trouvent à toute extrémité. Aussi, le temps opportun pour la recevoir est-il certainement déjà arrivé lorsque le fidèle commence à être en danger de mort à cause de la maladie par suite d'affaiblissement physique ou de vieillesse. Si un malade qui a reçu l'onction recouvre la santé, il peut, en cas de nouvelle maladie grave, recevoir de nouveau ce sacrement. Au cours de la même maladie, ce sacrement peut être réitéré si la maladie s'aggrave. Il est approprié de recevoir l'onction des malades au seuil d'une opération importante. Il en va de même pour les personne âgées dont la fragilité s'accentue. Seuls les prêtres sont les ministres de l'onction des malades. C'est le devoir des pasteurs d'instruire les fidèles des bienfaits de ce sacrement. Que les fidèles encouragent les malades à faire appel au prêtre pour recevoir ce sacrement. Que les malades se préparent pour le recevoir dans les bonnes dispositions, avec l'aide de leur pasteur et de toute la communauté ecclésiale qui est invitée à entourer tout spécialement les malades de ses prières et de ses attentions fraternelles.